Danses et Polyphonies de Géorgie

Nous pouvons organiser un stage proposant une approche des danses et des chants polyphoniques traditionnels de ce petit pays du Caucase, en invitant pour animer le stage danses les maîtres de danse et de choeur des ensembles que nous avons rencontré en Svanétie (région des hautes vallées du Caucase géorgien) 

Le stage danse  

Danse chantée

Les danses sont accompagnées au tambour et à l’accordéon chromatique (depuis le siècle dernier), ou simplement avec des battements de mains et frappes de pied ; elles sont aussi souvent chantées. 

Une des caractéristiques de la danse géorgienne est l’attitude du danseur : «en suspension» au niveau des épaules (d’ailleurs dans certaines danses, les hommes montent sur les pointes et  les femmes sont en demi-pointe) : tonicité, élégance, grâce…

 Tetnuldi : garçons sur pointes

S’adressant aux personnes ayant déjà une pratique de la danse (traditionnelle ou autre) quelque soit le répertoire, le programme du stage comprendrait un apprentissage des pas de base, des figures traditionnelles, puis de danses : en cercle, en couple… 

Ce stage n’aborderait pas le répertoire des pointes et des sauts, ni des danses de guerrier ! , se cantonnant volontairement à quelques exemples : danses de cour, danses rituelles et sacrées (moyen-âge et antérieures), dans des formes assez simples. 

  Danse Kandi et sa fille

Le stage chant polyphonique 

La richesse du chant polyphonique géorgien est incomparable ! Chaque région (6 ou 7 , pour ne citer que les plus importantes) a son style propre… 
Il est à 3 voix, parfois à 5, et sa construction harmonique peut parfois surprendre les oreilles «classiques». 
Il est de tradition orale, et certains chants ont été transmis depuis avant le début de l’ère chrétienne. 
Il est de toutes les occasions, fêtes, deuils, amours, amitiés, sacré, travail…. 
La pose de voix y est naturelle, et c’est toujours le plaisir de «s’entendre»… 

Ce stage propose de mettre en place quelques chants de différentes régions. 
Le choix proposé (non exhaustif, bien sur) est conçu de manière à ne pas demander trop de temps d’apprentissage, afin d’en avoir pour la réalisation de la polyphonie, pour les sonorités de la langue, et les caractéristiques des styles abordés. 
Il est destiné à celles et ceux qui ont déjà une bonne pratique vocale (classique ou traditionnelle), sachant lire ou mémoriser facilement et capables de tenir leur voix dans une polyphonie. 

Animateur : Jean-Laurent IMIANITOFF, compositeur-enseignant, travaillant sur la polyphonie géorgienne depuis 20 ans et dirigeant un ensemble de Voix d’Hommes spécialisé dans ce répertoire.